Figure 23 : Localisation de la calponine acide en comparaison avec celle des filaments d'actine dans les cellules microgliales (a,b) et les fibroblastes en culture (c-d) : L'immunoréactivité de la calponine acide a été révélée par immunofluorescence avec des anticorps secondaires couplés à la fluorescéine (a,c,e) et les filaments d'actine ont été révélés par la phalloïdine-rhodamine (b,d,f). Les différentes cellules ont été identifiées par des critères morphologiques. Dans les cellules microgliales, la calponine acide est présente dans le corps cellulaire alors que les extensions ramifiées ne sont pas marquées (a). Dans ces mêmes cellules, la phalloïdine marque à la fois le corps cellulaire et les extensions microgliales ( flèches en b). Dans les cellules fibroblastiques, la calponine acide colocalise très bien avec l'actine-F au niveau des fibres de stress (c-f). Barre d'échelle = 10 micromètres en (a,b) et 15 micromètres en (c-f)

suite