page 3


. Le port. La Sainte-Jeanne. Le cap d'Erquy. Les plages. Les commerces. Les environs.

 

On peut trouver à Erquy, certes un office du tourisme qui vous renseignera sur pas mal de choses (29 boulevard de la mer 22430 Erquy, Tel: 02 96 72 30 12, Fax: 02 96 72 02 88, e-mail: tourisme.erquy@wanadoo.fr ), mais surtout des petits coins charmants qui méritent le détour :

Le port d'Erquy. Ce petit port typiquement breton qui peut abriter une centaine de bateaux fût construit avec le grès rose des carrières d'Erquy, il possèdent néanmoins encore le charme d'antan même si quelques bâtiments récents gâchent l'ensemble. Quand on aime la mer et ses bateaux et que l'on connaît l'histoire du port d'Erquy , on ne peut qu'éprouver du plaisir à se promener le long de la jetée. Et puis, si on veut boire un coup, c'est pas les bars qui manquent!

de gauche à droite : "les tritons", "l'abri des flots", "le baradoz café" et "le relais"

La Sainte-Jeanne. Inauguré le 21 août 1994, ce voilier est un sloup de cabotage (navigation près des côtes) de 16 mètre de long pour 4,80 mètres de large et 2,20 mètres de tirant d'eau et qui a été reconstruit comme copie conforme au début des années 90 à partir du bateau initialement construit en 1912 et qui s'écrasa en 1937 sur les rochers de Paimpol. La Sainte-Jeanne possède également un mât de 23 mètres de haut pour une voilure de 200 mètres carrés. Au début du siècle, la Sainte-Jeanne était utilisée pour le commerce et transportait principalement des céréales, du sel, du sable et des graviers, du charbon, du pétrole, du minerai de fer et des phosphates, du bétail, des oignons, des pommes de terres et des pommes à cidre, mais surtout des pavés de grès rose issus des carrières d'Erquy. Maintenant, le nouveau bateau est principalement utilisé pour le tourisme et les entreprises qui veulent organiser des sorties en mer. Pour réserver téléphonez au 02 96 72 39 27 ou à l'office du tourisme au 02 96 72 30 12. 

Le cap d'Erquy, compris dans une zone classée depuis 1978 comme site naturel privé régional, ce massif granitique culmine à une hauteur d'une cinquantaine de mètres. Couvert de bruyères et d'ajoncs, il offre une merveilleuse vue panoramique sur toute la côte de Penthièvre. Lorsque le temps est dégagé, on peut également voir l'autre rivage de la baie de Saint-Brieuc et notamment Saint-Quai Portrieux et Etables-sur-mer. Et la nuit, c'est magique, avec toutes les petites lumières qui scintillent au loin. Dans le site du cap d'Erquy se trouvent notamment les magnifiques plages sauvages de Lourtuais et du Portuais. Situé sur le côté ouest du cap d'Erquy, on peut visiter Le four à boulet. Il permettait de chauffer à rouge les boulets afin qu'ils incendient leurs cibles, et entre autres, les vaisseaux militaires anglais. A l'emplacement des anciennes carrières d'Erquy, entre le bois du Noirmont et le four à boulet se trouvent Les Lacs Bleus :

Un des trois lacs bleus avec vu sur le nouveau port.

Les plages, qui sont parmis les plus belles du monde, c'est vrai! Et en plus il y en a pour tous les goûts ! Entre celles de Saint Pabu, Caroual, la plage du centre, Le Lourtuais, Le Portuais, Le Guen, La fosse Eyrand et Lanruen, Les Hôpitaux, et La plage des Sables d'Or, il y a le choix ! Toutes différentes et toutes très belles, et même celle du centre car on est pas loin du port et on a une belle vue sur les bâteaux. Le soleil, la mer, le sable fin, et se baigner; ah! se baigner, et puis desfois on boit la tasse ! Ici sur la photo, la plage de Lourtuais, "la sauvage"...

 

La chapelle des marins, également appelée Notre-Dame-de-la-Croix-des-Sept-Saints, a été érigée en 1863 à la place d'un sanctuaire datant du XIIème siècle. Après sa reconstruction, elle a été bénie par Mgr David, évêque de Saint-Brieuc, en août 1967. On y faisait l'école avant la construction de celle du bourg. Lieu de culte et de dévotion des marins, elle symbolise la protection pour les gens de la mer. Les "terre-neuvas" y venaient en pèlerinage avant de s'embarquer pour la pêche à la morue. Beaucoup d'ex-voto y sont accrochés ainsi que les noms de marins disparus en mer. L'année 1965 sera marquée par la remise en état de la toiture de la chapelle et le remplacement des vitres détériorées. Trois ans plus tard, la société Construction Moderne d'Armor se voit confier la réparation du clocher. La coutume d'aller s'y recueillir a cessé après la première guerre mondiale et désormais la chapelle n'ouvre plus ses portes qu'une fois par an, pour le 15 août, jour de la vierge Marie.

L'îlot Saint-Michel et sa chapelle. Si à marée basse, il est possible d'aller à pied sec sur l'ilôt Saint-Michel, gare au inconscients qui voudraient tenter de regagner la côte quand les flots de la marée montante commence à entourer l'île. Dès le moyen-âge, les moines de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean fondent les "Hôpitaux" pour y soigner les malades, les pélerins et y accueillir les lépreux. Le manoir Saint-Michel est alors une léproserie en 1160. Depuis ces temps, une chapelle est construite et entretenue sur l'îlot par les moines de Lamballe et jadis le 27 septembre, on y disait la messe. Elle fût reconstruite en 1881. D'après la légende, l'îlot Saint-Michel tenait jadis au littoral. C'est l'archange Saint-Michel qui, poursuivi par le Diable jusqu'à la pointe de l'île d'aujourd'hui, détacha l'île du continent en frappant le sol avec son pied. Une faille s'ouvrit et la mer s'y engouffra tout en entraînant le Diable avec elle. Suite au fameux coup de pied de Saint-Michel, les rochers devinrent rouges ainsi que la pointe qui est en face.

L'église d'Erquy Saint Pierre et Paul. C'est l'église du bourg d'Erquy. La tradition qui donne l'église d'Erquy construite sur un site gallo-romain, rapporte qu'une sculpture profane représentant Romulus et Rémus allaités par la louve, est caché quelque part dans ses murs. A l'origine, c'est un édifice roman très ancien, ce qui explique qu'elle est un peu trapue et qu'elle repose sur une base large mais elle fût de nombreuse fois reconstruite et notamment au XIXème siècle entre 1844 et 1847 date où elle fut agrandie.

 

 

Les environs d'Erquy sont également magnifiques :

 Le château de Bienassis. Situé à quelques kilomètres d'Erquy, ce manoir du XVème siècle est une remarquable demeure fortifiée très belle à visiter. Propriété de la famille Kerjegu depuis 1880. Un peu plus loin, le Val-André, et le port de Dahouët, sont également de charmants coins à visiter, sans oublier Le cap Fréhel et le fort La Latte qui méritent largement le detour.

Et enfin, il y a "Goumoulenn", charmante petite maison, c'est là que j'habite ! et oui, je vis sur des nuages, c'est paradisiaque, non !?!


aller au sommaire des images de Marc
pour aller aux autres pages sur Erquy :

0 1 2 3 4 5 6 7